Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La coopérative Yebo-Ekon de Daloa recherche des financements au SIA 2019 (PCA)

Publié le mercredi 27 fevrier 2019  |  AIP


Paris (France), Mme N’Guessan Amenan Adrienne, la présidente du conseil d’administration (PCA) de la Société coopérative agricole Yebo-Ekon (signifiant ‘’mettons-nous ensemble’’, en langue Baoulé), recherche des partenaires pour l’aider à mettre en œuvre ses projets.

Selon Mme N’Guessan, également présidente chargée du genre au niveau de l’Association des coopératives de Côte d’Ivoire (ANACACI), cette coopérative basée à Daloa compte 1 000 femmes et 25 hommes répartis en 10 sections.

De sa présence au 56ème Salon international de l’agriculture de Paris (SIA 2019) grâce au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, la PCA sollicite des appuis ne serait-ce que pour les emballages des produits transformés par la société coopérative (attiéké frais ou déshydraté, banane en poudre servant dans la pâtisserie, couscous de banane, poudre de manioc utilisé pour faire du pain, poudre de tarot et de patate, des amendes de Ricinodendron heudelotii ou akpi, de l’huile d’akpi utilisée dans la cosmétique et l’alimentation…).

La Société coopérative agricole Yebo-Ekon compte en outre trouver des représentants en France pour commercialiser ses produits. Elle souhaite également bénéficier de ‘’prêts usine’’ et de diverses opportunités dans le but d’installer une unité de transformation des produits transformés manuellement, pour le moment.

Pour l’installation de l’unité de transformation, Mme N’Guessan dit avoir monté un projet évalué à 70 millions FCFA puisque cette usine, dont le terrain est déjà trouvé à Daloa, sera dotée d’un complexe à divers usages.

Mme N’Guessan a obtenu, le 22 janvier, le 2ème prix ASCAD de l’autonomisation des femmes. Dans le palmarès de cette brave dame illettrée, figurent le prix des femmes entreprenantes et dynamiques reçu en 2015, un prix des droits de l’homme, entre autres.

« Avec tout ce que j’ai fait volontairement au profit des veuves et des filles-mères dans des villages, imagine ce que je pourrais apporter si je reçois des appuis », observe Mme N’Guessan. Elle s’exprimait ainsi lundi lors d’un entretien avec l’AIP au SIA qui se déroule du 23 février au 03 mars, au Parc d’expositions de la Porte de Versailles, sur le thème “L’agriculture : des femmes, des hommes, des talents”.

(AIP)

cmas
Commentaires


Comment